INTRODUCTION

Anne Sibran a écrit  » Enfance d’un chaman » et bien d’autres livres.

Voici cette belle image avec le papillon  transmise par un peuple d’une autre subtilité, celle de leur forêt amazonnienne

 

 

1 – Une autre logique de voir ce monde, par Loucero Tanguilla

 

« Au cœur de la forêt amazonienne, caché sous une colline, est Lucimundi, le lac sacré.

Avant de naître, notre âme vient y tremper ses lèvres sous la forme d’un papillon. L’eau du lac semble noire mais il y a en elle tant de lumière que les parois de la caverne en sont tout éclairée.

Je ne connais rien de plus beau que ces nuées de papillons accourant de partout pour survoler le lac sombre qui scintille doucement. A peine l’âme touche la surface que l’eau se met à vibrer.

C’est ainsi que chacun reçoit son chant. »

 

 

2 –  Explication d’Anne Sibran

 

Qu’est ce qui s’invente sous cette colline ?

Qu’est ce que l’âme vient y butiner quand elle survole l’eau sublime sous la forme d’un papillon ?

Son chant.

A t’écouter, nous serions les humains, les bêtes, les arbres, les étoiles et les vents, constitués de musique. Des êtres sonores dont les mélodies infimes se mêlent à chaque rencontre dans une vibration d’instant.

On ne sait pas écouter le monde. Tendre l’oreille encore après la couche épaisse, le vrombissement du réel, pour surprendre cette mélopée, d’âmes bourdonneuses, où l’on entend l’âme tinter doucement, avec comme une tension de joie.

Lucimundi est la gorge sacrée du monde. La Source de tous les chants.

 

 

3 – Biographie d’Anne Sibran

Anne Sibran est née  à  Sevran dans le 93, le 03 février 1963. 

Mère d’origine grecque, père d’origine irlandaise, elle en gardera toujours une fascination pour les diverses cultures.

Ces études seront sur la  philosophie et l’ethnologie à l’Université de Paris X à Nanterre. Elle  devient une écrivaine en 1994 avec une bande dessinée « Le Quartier évanoui ».

Elle a  appris pendant trois ans le quechua (langue indienne d’Amérique latine).  Elle part habiter en Équateur à Quito dans des communautés indiennes.

Depuis Anne Sibran écrit plus spécifiquement sur la forêt d’Amazonie, notamment « Enfance d’un chaman » en 2016, récompensé en 2018 par le Prix Écritures et Spiritualités. 

 

4 – Partage des connaissances

Anne Sibran ira partager ses connaissances pour sensibiliser notre société au mode des indiens et de leur continent Amazonie, dans des établissements scolaires. Ici un exemple.

Voici Pascal Hecker dans la Librairie de la Halle Saint Pierre, nous lisant l’extrait ci -dessus mentionné. 

 

 

Conclusion

Nous avons encore beaucoup à connaître sur les subtilités qui existent de part le monde, où chacune peuple a élevé leur conscience suivant leur cadre de vie. 

Des témoignages à respecter, à entendre et comprendre, car cela fait parti de notre monde naturel sur terre. 

 

Partage