Introduction 

François Maurisse a passé trente ans sur les chemins du monde, des rencontres, des aventures, des créations centrées sur les rapports de l’humain avec la nature : une vie et  du sens.

« Après avoir parcouru la planète et ses peuples pour exercer mon métier de chef-opérateur prise de vues, je me suis senti appelé par Dame Nature sur un plan artistique, pour devenir Exflorateur. » dit François.

Exflorateur :

L’exflorateur est un semi-nomade. Il arpente la nature, guidé par son désir de découverte et de rencontre avec Dame nature. Il prend le temps d’observer ce que les autres ne voient pas. Ce que vous ne sentez pas, lui le perçoit, parce qu’il a vécu dans la forêt primaire.

Il attend un signe de la nature, pour entrer en relation avec elle, comme le chamane. Il renferme dans son sac à dos des outils chinés à la brocante, du fil invisible et une colle légère dont lui seul a le secret. Et ainsi naîtra une œuvre végétale unique au monde.

Coquelicot

Blue Bird

Reva

Le départ du Sablier :

Ne pas écraser de trésors, s’arrêter, observer, discuter, se pencher, faire le geste du cueilleur en coupant une tige où a éclos la merveilleuse belle fleur de la CréationFleur de mouron, violette, rose trémière, arum, fleur d’anthuriu. Des pissenlits, des graminées, de la mousse ou tout autre herbacée viennent rejoindre un feu de l’artifice champêtre.

Photo d’Olivier Cochard

La pulsion créatrice :

Un artiste du végétal, un témoin du plaisir et la voie est libre. François Maurisse sculpte dans l’instantané et fige une œuvre végétale intemporelle, tout sorti d’un conte de fée.

Après quelques instants de contemplation, il se sens comme un messager privilégié d’être le seul à assister à ce moment, ces instants exceptionnels.

Des petites fées chantent à gorge déployée la présence du sacré dans merveilleux du quotidien.

 

Passionata

Yasmine

« Je me suis nourrie d’eau, d’air et de lumière, comme vous je viens de la terre et j’y retournerai. Les cadeaux que nous fait la nature constituent un trésor et un bien précieux

Nous les êtres végétaux, vous les humains, tout ceci pour créer ensemble, transformer le monde que nous partageons.

De la joie, qui nous ramènent à l’enfance, nous relient à nous-mêmes. » dit la végétation. 

Pourquoi cette pression qui fait mal :

 

La pression lors d’un chagrin d’amour, la pression qui fait traverser les océans à la nage, avec une telle rage, pour résoudre avec sa condition humaine.

Pour François, c’était bon pour sa santé, c’est une pression dictée par la nature, les saisons, la forêt, les arbres, la lumière et le temps indéfinissable.

Un temps mystique, un endroit à trouver. Une fleur le choisis. Il n’y a rien à dire à cela, la nature ne réfléchit pas comme l’humain. La nature est dans sa continuité, et François l’accompagne.

Il se trouve à coté de cet elfe et il lève les yeux vers le ciel. Alors il se met en rapport direct avec ce qu’il affinera et puis qu’il photographiera.

Bahia

Joséphine

Conclusion 

  » Son jardin secret »

Des rencontres en gardant avec ses yeux d’enfants. Le végétal est vivant, parlant.

  Souvenez-vous, quand vous étiez petits, les contes vous émerveillaient et mettaient de la lumière dans vos yeux et de l’amour. La nature vous invitaient à faire des noeuds dans les herbes et des colliers de pâquerettes, cette énergie universelle bienveillante est en vous, elle vous faisait voir le monde en couleur, en amour, en partage… Ce monde n’as pas changé, c’est celui de François Maurisse, il est  là sous nos pieds à tous.

 

François Maurisse

Gmail

Site professionnel 

Youtube

 

 

Partage