Voici les textes et les photos de Jean-Marie Audrain, qui a eu une belle inspiration devant le soleil de la pointe sud de la Réunion. 

Homme de partage des expériences et des connaissances.
Créateur né, auteur amoureux des mots, des images et des sons.

Philosophe doublé d’un humoriste, poète doublé d’un compositeur…
Un personnage tout en contrastes !

Afin de profiter des images de cette nature entière et vraie, avec les textes de Jean-Marie qui nous amène à une dimension humaine, humble (racine du mot humus) je vous propose d’écouter un morceau de musique qu’il nous partage également.

Aristote avait gravé sur le portique du Lycée (première université de la pensée) :

Nul n’entre ici s’il n’est philosophe.

Platon, juste avant lui, citant Socrate, aurait dit :

Nul ne peut philosopher sans retrouver l’émerveillement de son regard d’enfant.

Le sang de Râ

En rejoignant la cohorte de curieux venus ce soir à la pointe de Langevin, la terre la plus au sud du pôle sud dans l’océan indien, j’ai mesuré l’immensité de cette vérité dans l’écarquillement des prunelles alentour.

Lorsque l’on assiste au spectacle des derniers  instants moribonds du Dieu Soleil, chaque seconde pèse une heure, chaque heure prend goût d’éternité.

Et si c’était cela le goût de l’éternité ?

Arrêter les rais de Râ pour savourer de tout son être l’instant présent pour le vivre comme un arrêt sur image émerveillé sans passé ni futur ?

Ce soir le coucher du monarque prenait des notes tragiques car tout en restant bouche bée on ne pouvait que vivre par le cœur les déchirements de l’Astre divin en mille plaies béantes de brasiers ardents.

Le sang de Râ allait couler dans nos yeux et dans nos veines.

L’horizon devenait son linceul.

La banquise lointaine sa froide chambre funéraire.

Et puis soudain, plus une once de rougeoiement ni de langueurs ocres.

En emportant notre instant présent, Râ nous a entraînés dans son éternité.

Au delà du souffle des alizés et des teintes irisées d’un dernier adieu.

S’immoler dans l’instant présent fut pour Lui et pour nous une aventure tant passionnelle que fusionnelle.

Et sur l’horizon maculé du précieux sang je suis certain d’avoir lu :

Nul n’entre ici s’il ne retrouve le regard émerveillé de l’enfant qu’il était !

Jean-Marie Audrain, dit Jeanmarime

Jean-Marie Audrain

Bibliothécaire – Auteur compositeur – Coach vocal – Photographe – Humoriste – Bloggeur

 

 

jeanmarime@gmail.com

Linkedin

Partage