INTRODUCTION

La conférence de Guillaume Attewell à l’événement l’Ere Nature 6 nous a beaucoup plu. Donc voici par écrit les différents points importants qui ont été soulignés. La Création du Cosmos commence avec le néan, rien, la page blanche. 

Ceci peut permettre à chacun de le traduire suivant sa propre compréhension, ses recherches et ses méditations. La vidéo sur youtube en bas de l’article.

 

 

1 – L’Océan Divin puis Gaïa, déesse mère de toute vie.

Dans l’océan divin, se trouve la tradition primordiale. Le socle de nos traditions universelles de la création.

Le point de départ est le Néant. Le « né en », et le né pas encore. Tout est possible et n’est pas encore fait.

Le principe matricienne de toute vie est   Gaïa.  Notre mère divine. C’est une source intarissable de connaissance. Dans le premier cercle figuré, Gaïa existe, vie  et elle va organiser tout le vivant

 

 

2 – Puis l’univers va naître avec l’amour de Gaïa et Ouranos.

 

GaÏa et Ouranos donnent naissance à la première énergie : l’Ether.

De cette première énergie va émerger les 4 évolutions.

L’émanation,    la création,   la formation,   et la matière.

Dans chacun de ses plans, vont se former 3 mondes, avec leur fonction propre à chacun.

 

 

 

3 – L’arbre de Séphiroth :

 

Ce dont tout émane : 

1 – Tout commence avec Le verbe. La perfection. La lumière. Premier mouvement.

2 – La cohabitation des contraires. Sans espace ni temps. L’unité, l’union des contraires. L’ontologie de la Nature. Première considération de la Nature. L’univers est Nature, Amour.

3 – Acte de décision et de division. La dualité se sépare. Le haut du ciel. Les paradoxes naissent et existent.

Le premier génie planétaire des forces nait avec Chronos.

C’est la première porte où les mondes se divisent. Et le temps apparaît.

 

Puis vient la création, qui connaît l’involution et l’évolution.

Ce monde formé de  l’inspiration, des arts, de la philosophie. Avec les génies propres à chaque monde. Les génies, ou les dieux, peuvent être en colère avec leur excès, comme avoir des merveilleux moments.

 

4 – Le monde de l’abondance et de l’opulence. Avec le génie planétaire Zeus, sur JupiterC’est faire croitre, et faire prendre conscience.

5 – Le monde pour prendre position et répandre pour ensuite s’assoir. C’est le génie planétaire Mars.

6– Le monde d’Apollon. La Nature resplendit avec magnificence. C’est le génie planétaire Soleil ;

C’est la deuxième porte : porte astrale. Pour nous amener vers le monde de la formation et la Lune.

 

Nous arrivons aux mondes de la Formation et des symboles.

La création envoie ses énergies. Un monde souvent transcrit par les rêves. La réalité devient tangible. Ces mondes sont souvent exploités par les humains, car leurs sensations sont plus réelles.

 

7 – Le monde de Vénus, avec la déesse Aphrodite. L’harmonie des beautés. La nature prend plaisir et joie.

8 – Le monde de Mercure, avec le dieu Hermès. Il est le messager avec qui circulent les savoirs de la Nature. Et permet de coordonner les symboles.

9 – Le monde de l’invisible à la Matière, et le réceptacle de tous les autres mondes. Le monde lunaire, avec la déesse Artémis.

C’est le premier monde quand nous quittons cette vie. Où nous retrouvons en copie toute notre vie passée et le travail de notre expansion personnelle.

 

 

4 – La terre, notre expérience de la matière

 

La planète terre : Le monde de la matière.

Quand nous nous incarnons sur terre, nous oublions tout le processus, du divin, du verbe, de la perfection, et des mondes où nous sommes passés. Afin que l’expérience soit la réellement dans la matière. Un voile s’est formé, pour nous permettre d’oublier.

Nos ancêtres observaient tout, car leur structure était plus près de la Nature. La quête qu’ils ont menée, nous ont laissé des indices et des témoignages au fil des temps.

C’est la quête spirituelle de chacun, que de comprendre le monde et de soulever le voile que nous aidera à nous reconnaître. Ainsi avancer avec le bien-être et être meilleur. C’est s’autoriser un degré de liberté, dans notre intérieur et une manière de se soulager, pour mieux s’invertir sur terre.

Toutes nos quêtes sont des questions philosophiques, qui nous permettent de mieux croitre. Et suivant nos âges, nous pouvons facilement prendre contact avec ces divers mondes.

Dans l’exemple du monde 6 qui est le Soleil, c’est l’ouverture  de la lumière. Ce que tous les prophètes ont su percevoir et transmettre.

 

La Terre est un paradis.

Elle est la résonance de tout le reste de l’univers. Nous devons comprendre avec la matière, toutes les transmutations possibles et existantes. Trouver les arts de se réparer, de se réunir et rassembler ce qui doit, par les principes de vie constituant de nos corps.

Avec les exemples que  la Nature dans sa bienfaisante merveille, nous donnent à comprendre, nous pouvons accueillir la connaissance dans  la contemplation et le silence.

La spagyrie qui est La Connaissance de la Flore. Le monde sur terre est aussi vivant dans la matière que dans l’invisible.

 

 

 

Conclusion :

La Nature a un projet : la Volonté de garder un équilibre en place, par une Evolution sans trace.

L’expérience difficile du vivant est expérimentale. Nous apprenons à mieux vivre dans les divers mondes, pour toujours évoluer. Et un jour retourner vers la lumière, notre départ.

 

Ci-dessous la vidéo sur Youtube

 

Partage